Actualité

Partager nos cultures pour mieux coopérer
Notre projet de coopération internationale



Cette année encore, pour répondre au volet d'ouverture internationale et citoyenneté européenne de l'établissement, les élèves des classes de Terminale SAPAT et TCV du lycée Jean Monnet se sont investis de janvier à juin 2019 dans un nouveau projet e-twinning.


Il s'agissait d'un partenariat avec un lycée Roumain, dans la belle ville de Constanta. L’objectif principal de ce projet était d’apprendre à mieux se connaître entre étudiants de pays européens afin de devenir des citoyens européens actifs. Il s’agissait de prendre conscience des différences professionnelles et culturelles afin d’être en capacité d’accepter nos différences pour mieux construire un monde de demain durable.
Grâce à des outils numériques divers, nous avons pu mettre des idées en commun sur les thèmes du développement durable, partager nos connaissances et expériences sur nos cultures et nos systèmes éducatifs respectifs. Les échanges se sont fait en français dont l’apprentissage était un des objectifs de ce partenariat pour le lycée Roumain.

Testez nos quizz élaborés ensemble sur les thèmes du développement durable :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfHXQSawfPlBJH0NcRpWYvUBmT1VqgyXs33tERyzZWGAdI0HQ/viewform

et sur nos systèmes éducatifs respectifs :
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeBEy51I2rEsHUQopzl5Py6PQoLZZtBjo2UTHB66DyZ3NEmMg/viewform

Naissance de Jean Visage
Inaugurée ce jeudi 6 juin, la mascotte Développement Durable du Lycée accueille désormais les visiteurs


Un groupe de jeunes et d'adultes motivés et assidus a travaillé dur toute l'année afin d'élaborer le projet d'une mascotte dans le cadre de cafés débats autour du développement durable.

Cela a abouti à la création de Jean, installé à l'entrée du Lycée en cette fin d'année scolaire.

Voici le texte de la bulle posée à coté de Jean Visage et qui lui permet de prendre la parole et de se présenter :

Je m’appelle Jean Visage. Je suis la Mascotte « Développement Durable » de ce Lycée.
Mes créateurs m’ont attendu comme les girafes pendant 15 mois.

Il a fallu un premier dessin, puis quelques mois d’incubation, qui ont permis aux jeunes de développer mon aspect.

Quelques semaines de plus de discussion ont été nécessaires pour me donner forme.

Comme je suis très coquet, il a fallu s’y reprendre à plusieurs reprises pour peaufiner mon maquillage et constituer mes accessoires.

Voilà, le grand jour est arrivé, il était temps pour moi de venir vous rencontrer, mes créateurs m’ont donc sorti de mon cocon.

Je suis né le 6 juin 2019, mes parents sont très fiers de me présenter à tous.

Pour la petite histoire, mes créateurs voulant faire passer un message ont décidé de me faire :
- 1 côté obscur, représentant la terre en souffrance, polluée
- 1 coté heureux, représentant la terre comme on veut la voir devenir !"




Laurent GAY : drogue prison et foi libératrice.
Les élèves ont rencontré Monsieur Laurent Gay. Ce temps fort, dans le cadre d’un projet Pastoral, a permis aux jeunes d’écouter un témoignage « des bas-fonds de l'enfer aux portes du ciel ».


Enfant d'une cité au Nord de Paris, Laurent GAY connaît très jeune la violence et le racket. A 11 ans, il goûte à la drogue et se trouve entraîné dans un engrenage infernal. Déchéance physique et morale, braquages, trafics en tous genres le conduisent en prison ; condamné pour homicide volontaire. Au bord du suicide, il crie sa souffrance et son désespoir à un Dieu qu'il ne connaît pas.
Il dit avoir ressenti immédiatement Sa présence et son amour. A sa sortie de prison, une dizaine de mois plus tard, il retourne dans sa cité, bouleversé par cette « rencontre ». Atteint du sida et de l'hépatite C, il est hospitalisé dans un état grave et reçoit régulièrement la visite d'un prêtre qui le conduit dans une relation personnelle avec Dieu.
C'est le début d'une lente et difficile guérison tant physique que spirituelle. Aujourd'hui marié avec Marie-Dominique, il est père de deux enfants en bonne santé et mène une vie normale. Un témoignage fort qui a permis aux jeunes de réfléchir aux questions qui touchent aux conduites à risques, aux choix de vie… Un éclairage plein d’espérance !

Dialogue avec l'Association des Paralysés de France
Un temps d'échange riche avec les élèves de 1ere SAPAT

Le groupe prévention de l’Association des Paralysés de France (APF) vient de rencontrer les jeunes de 1ere SAPAT (services aux personnes et aux territoire).

Ce temps d’échange a permis à la fois de mieux connaitre les missions de l’APF (accueil à st martin en haut de personnes atteintes de lésions cérébrales principalement suite à un traumatisme crânien), mais aussi d’entendre le message de prévention que cette équipe veut porter auprès des jeunes.


En particulier autour des conduites à risque. Cela a permis des moments d’échange intenses et s’est terminé autour d’un verre de l’amitié.

Les jeunes réagissent à cette rencontre :
Anais « …leurs histoires sont souvent dures, mais elles nous donnent une bonne leçon de vie… »
Benjamin «… cette rencontre a été pour moi une motivation à poursuivre dans cette voie d’aide aux personnes… »
Célia : « …un moment touchant qui fait prendre conscience de tout ce qui peut nous arriver… »
Léa : « c’était très émouvant. J’ai été très impressionnée devant ces personnes qui ont tant de courage… »




célébration "en marche vers Pâques"
En l'église collégiale de St Symphorien sur Coise


Jeudi dernier nous avons célébré la marche vers Pâques dans l'église collégiale de St Symphorien sur Coise.




Un temps de prière et d'évocation autour de l'Evangile du fils prodigue. (Luc 15:11–32)



Jerome Gros a prêché sur les valeurs de miséricorde (compassion, générosité, indulgence). Il a aussi rappelé les étapes de cette montée vers Pâques pour les chrétiens.




Les jeunes de Jean Monnet et de Champagnat ont partagé ce moment de pause intérieure ensemble et avec une belle écoute.


Travaux : top départ !
Mercredi 10 avril après une signature des marchés, le premier coup de pioche
Après des mois de préparation, le grand chantier d'agrandissement et de rénovation du Lycée Jean Monnet va commencer. Ou plutôt, a commencé ce matin.



A 10h30 toutes les entreprises étaient réunies au CDI afin d'officialiser leur désignation, mais plus encore leur implication.



Cette signature des marchés s'est déroulée dans une atmosphère studieuse et appliquée.



Elle s’est terminée autour du verre de l’amitié auquel les salariés et quelques invités ont pris part ; et notamment Mme Sophie CRUZ (conseillère régionale), de M Chambe (Président de la Communauté de Commune), M Banino (Maire de St Symphorien) et de Mme Thouvenin (qui représentait notre député).



M. Goujon (Président du Lycée) et M. Francès ont fait part de leur enthousiasme à l’occasion de cette nouvelle étape pour l’avenir de l’établissement.

Ils ont également remercié le cabinet d’architecte GRANIT, Mme Fayolle l’économe qui suit le dossier, et le conseil d’administration pour tout le travail accompli en amont.



Déjà quand j’étais petite je soignais mes poupons !
« Très bon travail. Investissement régulier tout au long de la formation. Félicitations pour vos résultats, votre implication, votre sérieux et votre qualité relationnelle. Félicitations ! ».






N’en jetez plus ! Justine, pelaude de 19 ans et demi, affiche un franc sourire lorsqu’on lui rappelle cette appréciation élogieuse sur le dernier bulletin de son année de terminale Bac Pro SAPAT (Services aux personnes et au territoire). Elle obtiendra son Bac avec 15,6 de moyenne. Frôlant de peu une mention Très Bien.

Ce qui frappe chez cette jeune fille à la scolarité brillante, c’est sa tonicité. Quand on lui demande par quoi elle pourrait résumer son parcours au Lycée Jean Monnet à St Symphorien/Coise, spontanément elle réplique « je me suis éclatée ! ».

Et c’est bien là un trait de son caractère : ce qu’elle fait, elle le fait avec motivation et plaisir. C’est un moteur ancien chez elle : «depuis que je suis toute petite je soignais mes poupons ! Je me voyais sagefemme ou pédiatre.».

Après sa 3eme, elle aurait pu aller en 2de générale et technologique, mais avec son projet, elle voulait trouver une voie qui lui permette de toucher au plus vite la réalité du monde professionnel « Quand j’étais encore au collège, je me suis bagarrée pour faire des stages pendant mes congés scolaires – j’en ai même obtenu un dans une maternité à Lyon. Je voulais du concret. Je voulais me former tout en me confrontant au monde réel. »

Elle fait le choix d’une seconde pro SAPAT et elle va enchainer ses 3 années avec un esprit de battante. « A Jean Monnet, le top, c’est que lorsque vous êtes motivée, on vous accompagne, on vous aide à fond ! Si on veut du travail en plus pour réussir, on vous en donne. C’est surement pour çà qu’ensuite c’a été si vite ! ».

En effet, pendant son année de terminale Bac Pro, elle qui se destine désormais à un métier « dans le médical » elle veut « tester » les concours d’aide-soignante et d’infirmière. « Je voulais voir comment cela se passait pour m’y préparer vraiment l’année suivante ! ». Sauf qu’elle réussit plusieurs concours d’aide-soignante, mais également celui d’infirmière à l’IFSI de Montbrison. Du coup, elle termine son bac et enchaine en septembre comme étudiante infirmière.

« J’étais bien préparée. Mes cours de bac pro ont été un vrai atout pour débuter ma formation à Montbrison. Maintenant en deuxième année, c’est parfois rude [la réalité des souffrances en milieu médical] mais je m’accroche et surtout j’adore çà. J’étais faite pour çà ! ».

Aujourd’hui, son projet est clair : lorsqu’elle aura terminé sa formation d’Infirmière, elle vise le métier de Puéricultrice pour travailler un jour en maternité.
« Il faut travailler dur pour rester fidèle à mon rêve de gosse. La voie professionnelle a été un vrai plus pour moi. Une voie d’excellence en fait ! ». CQFD.


Les jeunes de DIMA à l'espace Tonkin
une après-midi enrichissante


Le Mardi 26 Mars, les jeunes de la classe DIMA se sont rendus à Villeurbanne afin d'assister à une représentation théâtrale .... sur Molière. Une après-midi enrichissante. Merci à leur formatrice V. MIRANDA-VALLA pour cette belle initiative!
Animation des petites oreilles
Les élèves de Seconde SAPAT à la manoeuvre ! Article du Progres du lundi 25 mars 2019





 
CAP AEPE : belle réussite !
Maman de 3 enfants et en reconversion professionnelle Stéphanie est en cours de formation CAP ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF PETITE ENFANCE et a dans le même temps réussi le CONCOURS d'ATSEM session 2019


Le Lycée Jean Monnet dans le cadre de la formation continue propose aux personnes désirant travailler auprès des jeunes enfants (0- 6 ans) de préparer le CAP AEPE ( 352 heures au lycée les mercredis + 560 heures de stages) et dans le même temps de préparer les concours ATSEM, auxiliaire de puériculture ou éducateur de jeunes enfants selon les projets professionnels de chacun.

Pour celles et ceux qui ont obtenu un BAC SAPAT ou ASSP, un parcours allégé leur est proposé sur les vendredis, les préparations aux concours étant incluses dans cette formule de 214 heures de formation au lycées assorties de 560 heures de stages en structures petite enfance.



Le parcours de Stéphanie montre que l'association CAP AEPE + PREAPARATION AUX CONCOURS est très riche et augmente les chances de réussite !

Encore BRAVO et nous lui souhaitons un beau chemin professionnel qu'elle ne manquera pas de venir partager avec les futures stagiaires.




ZOE
Zoé ("vie" en langue Greque), notre projet de coopération internationale


Pour répondre au volet d'ouverture internationale et citoyenneté européenne de l'établissement, les élèves des classes de Terminale SAPAT et TCV du lycée Jean Monnet se sont investis de septembre 2017 à mars 2018  dans un premier projet e-twinning: Zoé

 

Pour ce projet nous avons reçu 3 labels : label de qualité pour les enseignants ; label de qualité pour le travail des élèves puis maintenant un label de qualité Européen. Cela signifie que notre travail, celui de nos élèves et de notre établissement scolaire ont été reconnus au niveau européen.



Il s'agissait  d'un partenariat sur le thème du développement durable avec un lycée agricole grec. Côté français, les élèves ont travaillé avec leurs professeurs de biologie-écologie et d'anglais, sur les thèmes de l'alimentation, l'énergie, l'éducation et l'économie, sur la base du film documentaire « Demain » et nous avons pu échanger, mettre des idées en commun, et agir avec nos partenaires grecs à l'aide d'outils numériques comme padlet, dotstorming, tricider.... Notre objectif commun étant que chacun devienne acteur du changement pour l'avenir de notre planète.

Ce projet est allé au-delà de nos espérances puisque nous avons pu entrer en relation avec un enseignant des USA, ambassadeur du développement durable. Chaque établissement a reçu de cet enseignant un poster.Une photo des élèves a été prise avec ce poster . Ces photos figurent désormais sur une carte du monde des établissements impliqués sur ces thèmes du développement durable.  



Ce projet a eu un réel impact tant au niveau des élèves que des enseignants. Pour nos élèves tout d'abord : ils sont en démarche de projet et travaillent pour et avec les partenaires d'où une plus grande implication. Cela leur a permis de travailler en groupe avec une ouverture culturelle et des échanges linguistiques avec l'anglais comme seule langue d'échange.

Pour les enseignants : cela nous a permis d'enseigner autrement en mobilisant les élèves de façon plus active d'une part. D'autre part cela nous a permis d'échanger avec des enseignants d'autres pays avec une dimension linguistique.

Nous vous invitons à visiter notre site:

https://twinspace.etwinning.net/46518


B. Du Besset et K. Gros






Animation assurée par les stagiaires du CAP Accompagnement Educatif Petite Enfance
Article du Progrès du lundi 22/10







 
Voyage d'Etude à Venise
Les jeunes de terminale (Bac Pro Services aux personnes et Vente) ont passé une petite semaine à Venise dans le cadre d'un voyage d'étude


Venise est riche de mille facettes. Tant sur le plan historique que culturel. Mais l'intérêt était aussi de permettre aux jeunes de découvrir différentes approches professionnelles dans le cadre des services à la personne et de la vente.



Revenus samedi 20 octobre, ils sont rentrés chez eux avec des souvenirs et sans doute aussi de la "saine" fatigue !
Merci et coup de chapeau aux accompagnatrices Mesdames Dupperet, Gros et Viricel.





 

Immersion en Terroir Forezien
3 jours de voyage d'étude dans le Pilat



"Pour approcher la notion de Terroir, il faut aller à la rencontre du terrain ; c'est ce que nous avons fait avec les jeunes !". M. Baron est souriant. Les 3 jours ont été intenses et fructueux. Plein les yeux, plein les oreilles. Et un temps privilégié d'échanges et cohésion du groupe.


Du Moulin des Chartreux, au "Balcons du Pilat" à Bessey ; du GAEC des Mille Fruits à Maclas, à la cave de Farjon à Malleval... un parcours, des expériences.... et une approche professionnelle qui devait répondre au thème : "Valorisation commerciale des produits de Terroir".

Une bonne mise en condition à l'aube d'une rentrée active pour ces jeunes en filière VENTE.
Tout le monde est bien rentrée à la maison !



TRAVAILLER EN MAISON D'ASSISTANT(E) MATERNEL(LE)
2 jours de formation pour les assistantes maternelles du Territoire


"Accueillir des enfants à l'extérieur de mon domicile, mais tout près de chez moi... la formule m'intéresse ! Je veux suivre cette formation pour comprendre comment c'est possible, et comment çà marche !".

Dephine fait partie du petit groupe motivé qui a choisi de se former sur ce dispositif des M.A.M. Maison d'Assistant Maternel.

"Le but c'est d'expliquer l’essentiel pour donner les bases d'une réflexion". Anne Chillet, la formatrice qui a initié une formation longue à ce sujet l'an dernier, revient avec cette formule raccourcie à 2 jours.

La formation se déroulera les Samedi 22 septembre et samedi 6 octobre, dans les locaux du Lycée Jean Monnet.


Journées d'intégration 4eme 3eme
Quand être ensemble rime avec faire ensemble

 

Dans le cadre de leurs journées d'intégration, les élèves de 4eme et 3eme à Projet Professionnel sont allés s'essayer au RAFTING  à la base de loisirs de St Pierre de Boeuf. Emotions fortes, réussite collective, fou rires... L'année est bien lancée.